Reprise de l'accueil des élèves

 

Madame, Monsieur, chers parents, chers élèves,

Nous espérons que vous et toute votre famille vous portiez au mieux, si tel n'était pas le cas, nous vous assurons de notre soutien et prions pour un prompt rétablissement de la situation.

Après cette longue période de confinement de notre pays et une continuité pédagogique en distancielle, la reprise de l'accueil des élèves en milieu scolaire se dessine.

Avant toute chose, nous tenons, Madame PALIN, chef d'établissement de l'école St Joseph et moi-même, Christophe HUBERT, chef d'établissement du collège Notre Dame, coordinateur de l'ensemble scolaire, à remercier tous les acteurs du Plan de Continuité Pédagogique. Ce dernier, inédit, inattendu et novateur s'est mis en place progressivement avec beaucoup de professionnalisme et d'abnégation de la part des membres de notre équipe et avec beaucoup de volonté et de courage de la part des familles. Merci à tous.

La suite de cette présente note précise les conditions dans lesquelles la reprise de l'accueil des élèves de l'école St Joseph et du collège Notre Dame va s'effectuer. Ces conditions sont régies principalement par les deux protocoles sanitaires du ministère de l'Education Nationale reçus dimanche 3 mai 2020 et le communiqué réservé aux écoles du Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique du lundi 4 mai 2020 et celui réservé aux collèges du mercredi 6 mai 2020.

Nous tenons à préciser que, pour quelle que raison que ce soit, si une condition venait à manquer pour satisfaire pleinement au protocole sanitaire de la reprise de l'accueil de nos élèves, l'établissement serait fermé partiellement ou totalement sans préavis.

Cette présente note est un avenant au règlement intérieur de notre établissement. Tout élève ne respectant pas un élément du protocole sanitaire se verra refuser l'accès à notre établissement.

Nous comptons, encore une fois, sur la bienveillance et la clairvoyance de tous. Vous pouvez compter sur notre vigilance, notre soutien et notre engagement.

 

1. Contexte général de la reprise de l'accueil des élèves


Le Premier Ministre a annoncé la reprise de l’accueil des élèves dans les écoles et les collèges dans une allocution plus générale destinée à présenter à la représentation nationale les conditions dans lesquelles un déconfinement, encore partiel, pourra être engagé à partir du 11 mai, si l’amélioration des conditions sanitaires persistent. Il a en revanche, insisté sur cette condition, répétant que si tel n’était pas le cas les mesures annoncées pourraient être modifiées, retardées, voire annulées. Il convient donc de préparer les échéances à venir tout en restant attentifs aux informations qui seront diffusées par le gouvernement dans les prochains jours.
Nous vous communiquerons, dès que nous en aurons connaissance, toute nouvelle information.
La reprise de l’accueil des élèves a été décidée en raison de la nécessité de permettre aux élèves les plus jeunes de retrouver le chemin de l’école, afin, tout particulièrement, de pouvoir renouer le lien avec les élèves ayant, pour toutes sortes de raison, des difficultés à vivre un confinement prolongé. Cette reprise est également motivée par des raisons économiques, le retour au travail de parents rendant nécessaire la reprise d’un fonctionnement plus normal des écoles. Enfin, le faible impact de l’épidémie sur les enfants en bas âge a aussi déterminé les modalités de cette phase du confinement.
Au-delà des craintes légitimes des parents, des enseignants et des personnels, l’Enseignement catholique considère que cette reprise de l’accueil des élèves était nécessaire et que la prolongation d’un confinement strict risquait de provoquer plus d’inconvénients que de bénéfices. Dans le strict respect des mesures prescrites par le gouvernement, tous les établissements, sous la conduite et la responsabilité de leur chef d'établissement ont été invités à être au rendez-vous de cette reprise de l’accueil des enfants lorsque les conditions requises sont réunies.


2. Mesures générales de déconfinement


Outre la reprise de l’accueil des élèves dans les écoles et les collèges, le Premier Ministre a annoncé un certain nombre de mesures :


2.1. Progressivité du déconfinement

  • Une première phase de 3 semaines entre le 11 mai et le 2 juin.
  • Une seconde phase entre le 2 juin « et l’été ».
  • Une troisième phase à partir de septembre.


2.2. Différentiation territoriale

Depuis le 30 avril, les départements sont classés en deux catégories :

  • Départements rouges : forte circulation du virus.
  • Départements verts : faible circulation du virus.


Le classement sera opéré sur la base de l’observation de 3 critères :

  • Le nombre de cas nouveaux évalués par période de 7 jours,
  • La tension dans la capacité hospitalière en matière de réanimation,
  • Les retours statistiques sur les tests et les recherches des « cas contacts ».


Selon le classement de chaque département, certaines mesures seront applicables ou non.


2.3. Systématisation des tests en cas de symptômes

Les personnes présentant des symptômes seront systématiquement testées. En cas d’infection les personnes en contact quotidien avec la personne détectée seront-elles aussi testées avec une recherche systématique de la totalité des personnes qui ont été contactées par le cas positif.
Toute personne infectée, dite, « cas positif » devra s’isoler. Elle aura le choix de s’isoler à son domicile, et dans ce cas la totalité de la cellule familiale sera confinée, ou de s’isoler individuellement dans un hôtel.


2.4. Reprise de l'activité économique

Tous les commerces à l’exception des cafés et restaurants peuvent rouvrir le 11 mai.

  • Conditions sanitaires strictes.
  • Respect des distanciations physiques.
  • Port du masque obligatoire si le respect des distances n’est pas possible.


De même, les crèches peuvent rouvrir le 11 mai. Pour des groupes limités à 10 enfants. Plusieurs groupes peuvent être accueillis dans une même crèche s’il est possible de garantir qu’ils ne se croiseront pas dans la journée.
Conditions sanitaires strictes.
La limitation à 10 enfants par groupe nécessitera de gérer des accès prioritaires. Ils ne sont pas définis par le gouvernement mais seront laissés à l’appréciation des responsables locaux.
Le Premier Ministre a indiqué qu’il considérait que l’accueil des enfants des soignants, des enseignants, des parents dont aucun ne peut télétravailler devrait être considéré comme prioritaire. Ce même ordre de priorité pourra inspirer les chefs d'établissement dans la définition des priorités de l’accueil des élèves dans leur établissement.
Dans toutes les entreprises qui le peuvent, le télétravail reste la règle.
Si le télétravail n’est pas possible, les horaires des salariés devront être décalés.
Le port du masque sera obligatoire si le respect des distances n’est pas possible.


2.5. Déplacements et transport

Les transports autonomes de proximité sont autorisés mais invitation à les limiter au strict nécessaire.
Dans les transports en commun le port du masque est obligatoire et le nombre de sièges disponibles et du flux des voyageurs doivent être limités.
Dans les taxis, le port du masque est obligatoire.
Pendant la première phase du déconfinement, jusqu’au 2 juin, les déplacements de plus de 100 kilomètres sont limités aux seuls déplacements nécessités par des « motifs impérieux familiaux ou professionnels ».


2.6. Autres dispositions

Tous les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits jusqu’au mois de septembre.
La reprise des cérémonies religieuses est repoussée au 2 juin.
Les cérémonies funéraires restent limitées à un maximum de 20 personnes.
Les rassemblements sur la voie publique ou dans des lieux privés sont limités à 10 personnes.


3. Reprise de l'accueil des élèves dans les écoles et les collèges


La reprise de l’accueil des élèves dans notre ensemble scolaire se fait en application de règles de fonctionnement et en respectant un protocole sanitaire strict.

3.1. Cadre général de responsabilité

S’agissant des établissements privés, la décision de reprise de l’accueil des élèves appartient au chef d'établissement. Celui-ci discerne, en conscience, si les conditions d’accueil que l’établissement est en capacité de mettre en oeuvre respectent bien les instructions gouvernementales (tout particulièrement le protocole sanitaire). Si les conditions d’accueil ne sont pas réunies, le chef d'établissement peut retarder la reprise de l’accueil des élèves jusqu’à ce qu’un fonctionnement, conforme aux règles établies, puisse être mis en place.
La responsabilité du chef d'établissement en ce domaine est pleine et entière. Il peut bien entendu, et c'est le cas pour nous, s’entourer de conseils et consulter divers responsables mais ni le président de l’OGEC, ni le maire de la commune, ni l’Inspecteur de l’Education nationale, ni le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN), ni le recteur ne peuvent imposer une ouverture ou s’opposer à un délai supplémentaire pris par le chef d'établissement avant d’ouvrir.


3.2. Cadre général de la reprise de l'accueil

La reprise de l’accueil des élèves est progressive tant au regard du calendrier que du volume des élèves accueillis.


3.2.1. Calendrier

Le gouvernement a fixé les dates auxquelles la reprise de l’accueil peut commencer :

  • Le 11 mai : toutes les écoles maternelles et élémentaires, sur l’ensemble du territoire.
  • Le 18 mai : les collèges dans les départements « verts », en commençant par les élèves de 6ème et de 5ème.
  • Début juin : accueil des élèves de 4ème et 3ème.
  • Début juin : les lycées en commençant par les LP. (Si la réouverture des lycées était autorisée, l’accueil des élèves des formations d’enseignement supérieur en lycée serait possible.)


Ces dates sont impératives et doivent être respectées strictement.
La reprise de l’accueil des élèves n’est pas possible avant le 11 mai dans les écoles et le 18 mai dans les collèges situés dans les départements verts.
En revanche ce calendrier fixe les dates auxquelles la reprise de l’accueil peut être envisagée si les conditions sont requises. Dans le cas contraire, la reprise de l’accueil est différée, sous l’autorité du chef d'établissement.


3.2.2. Conditions générales de l’accueil

Les règles suivantes sont impératives :

  • Les élèves sont accueillis sur la base du volontariat ;

La scolarisation des élèves en présentiel repose sur le libre choix des familles, l'instruction restant obligatoire. Ceci implique que l'élève qui n'est pas en présentiel reste en lien avec son école et suit un enseignement à distance.

  • Pas plus de 15 élèves par classe (10 en maternelle) ;
  • Une vie scolaire organisée autour des gestes barrières ;
  • Des mesures d’hygiène strictes ;

 

3.2.3. Pilotage de la mise en oeuvre

Le Premier Ministre, puis le ministre de l’Education nationale ont insisté sur les aménagements locaux possibles et la confiance qu’ils accordaient aux responsables locaux pour que cette reprise de l’accueil des élèves se déroule dans les conditions optimales.
S’agissant des établissements d’enseignement privé c’est donc chaque équipe éducative, pilotée par son chef d'établissement qui détermine les modalités de la reprise de l’accueil.
Toutes les adaptations jugées utiles peuvent être mises en place.

Les chefs d'établissement organiseront, comme ils l’estiment nécessaires, les conditions du retour, de l’accueil et de réunion des enseignants et des personnels avant la reprise de l’accueil des élèves.
Ce retour et cet accueil des enseignants et des personnels, sorte de pré-rentrée, pourront se dérouler sur plusieurs journées. Sont prévues pour notre ensemble scolaire, deux journées de mise en place pour l'école les 11 et 12 mai et deux journées également pour le collège, les 18 et 19 mai.

Ainsi la reprise de l'accueil des écoliers pourra s'effectuer à partir du jeudi 14 mai.

Tant que notre département n'est pas déclaré "vert", la reprise de l'accueil des collégiens est suspendue.


3.3. Gestion de l'accueil des élèves

Comme indiqué plus haut les modalités de l’accueil des élèves seront décidées par chaque établissement sous la responsabilité du chef d'établissement.


Les règles suivantes doivent être considérées comme impératives :
L’accueil s’organise en groupe de 15 élèves au maximum en élémentaire et en collège, et de 10 en maternelle.
Le service d’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire doit être maintenu dans les mêmes conditions qu’avant le déconfinement. L’accueil des enfants des personnels concernés doit donc être assuré.


Pour rappel, la liste des personnels concernés a ainsi été établie par le gouvernement :

  • Tous les personnels travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …
  • Tous les personnels travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • Les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
  • Les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.
  • Les services en charge de la protection de l’enfance : services d’aide sociale à l’enfance (ASE) et protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et les services de prévention spécialisée.
    Les professionnels relevant de ces structures éligibles au dispositif sont les suivants : travailleurs sociaux, techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes et psychologues.
  • Les personnels participant aux forces de sécurité intérieure (gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise).

 

Par ailleurs, on pourra appliquer les priorités indicatives énoncées par le Premier Ministre en faveur des enfants des enseignants.
Le Ministère de l'Education Nationale nous a indiqué que pour faciliter la reprise du travail des enseignants et des personnels au sein des établissements, on pourra accueillir les enfants de ces enseignants et personnels qui seraient scolarisés dans un autre établissement (par exemple en collège, 6ème, 5ème ou dans une autre école élémentaire qui n’accueillerait pas ces enfants).
Enfin le Ministère de l'Education Nationale nous a précisé que la limitation à 10 ou 15 du nombre d’élèves dans un groupe n’interdit pas la présence de plusieurs groupes dans un même local à condition que ce local soit suffisamment grand pour permettre la présence de plusieurs groupes d’élèves sans aucun contact entre ces groupes.

 

4. Protocole sanitaire


Le Ministère de l'Education Nationale a publié, dimanche 3 mai, 2 protocoles sanitaires (respectivement de 54 et 53 pages pour les établissements du premier degré et du second degré) décrivant les règles et procédures à mettre en oeuvre pour accueillir les élèves dans des conditions de sécurité satisfaisante.
Nous vous présentons ci-après une synthèse de ces documents.


4.1. Principes généraux

Le protocole sanitaire repose sur 5 fondamentaux :

  • Le maintien de la distanciation physique ;
  • L’application des gestes barrière ;
  • La limitation du brassage des élèves ;
  • Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels ;
  • La formation, l’information et la communication.


Par ailleurs, les parents d’élèves sont invités à jouer un rôle essentiel dans le retour de leurs enfants dans les écoles. Ils s’engagent, notamment, à ne pas mettre leurs enfants à l’école en cas d’apparition de symptômes évoquant un Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. En cas de symptôme ou de fièvre (37,8°C ou plus), l’enfant ne doit pas se rendre à l’école.

Les personnels procèdent de la même manière.


4.1.1. Le maintien de la distanciation physique

Le respect d’une distance minimale d’un mètre entre chaque personne, permet d’éviter les contacts directs, une contamination respiratoire et/ou par gouttelettes.
L’organisation mise en place dans les écoles doit permettre de décliner ce principe dans tous les contextes et tous les espaces (arrivée et abords de l’école, récréation, couloirs, préau, restauration scolaire, sanitaires, etc.).


4.1.2. L’application des gestes barrière

Les gestes barrière doivent être appliqués en permanence, partout et par tout le monde. Ce sont les mesures de prévention individuelles les plus efficaces, à l’heure actuelle, contre la propagation du virus.

 Se protéger et protéger les autres


Le respect des gestes barrière fait l’objet d’une sensibilisation, d’une surveillance et d’une approche pédagogique adaptée à l’âge de l’élève ainsi qu’à ses éventuels besoins éducatifs particuliers. La sensibilisation et l’implication des parents sont également prépondérantes pour garantir l’application permanente de ces règles.


Le lavage des mains :

Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant au moins 30 secondes, avec un séchage soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable ou sinon à l’air libre. Les serviettes à usage collectif sont proscrites.
A défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique pourra être envisagée, sous le contrôle étroit d’un adulte.


Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :

  • A l’arrivée dans l’école ;
  • Avant de rentrer en classe, notamment après les récréations ;
  • Avant et après chaque repas ;
  • Avant d’aller aux toilettes et après y être allé ;
  • Après s’être mouché, avoir toussé, avoir éternué ;
  • Le soir avant de rentrer chez soi et dès l’arrivée au domicile.


La limitation des contacts :

Les échanges manuels de ballons, jouets, crayons, etc. seront évités ou accompagnés de modalités de désinfection après chaque utilisation.
Le transfert d’objets ou de matériel entre le domicile et l’école doit être limité au strict nécessaire.


Le port du masque pour les personnels :

Le ministère de l’Education Nationale mettra donc à disposition des enseignants en contact direct avec les élèves au sein des écoles et des établissements des masques dits « grand public » de catégorie 1 à raison de deux masques par jour de présence dans les écoles.
Le port d’un masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées.
C’est notamment le cas des personnels intervenant auprès des plus jeunes ou d’élèves à besoins éducatifs particuliers, pendant la circulation au sein de la classe ou de l’établissement, ou encore pendant la récréation. Il est recommandé dans toutes les autres situations.
Le stock de masques fourni à chaque établissement permettra également d’équiper en masques les personnels en contact direct avec les élèves ainsi que les personnels d’entretien et de restauration.


Le port du masque pour les élèves :

Le port du masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où le respect des règles de distanciation risque de ne pas être respecté.
Pour les élèves des classes maternelles le port de masque est à proscrire.
Pour les élèves des classes élémentaires, le port du masque n’est pas recommandé mais les enfants peuvent en être équipés s’ils le souhaitent et s’ils sont en mesure de le porter sans risque de mésusage.
L’avis du médecin référent déterminera les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies.
Il appartiendra aux parents de fournir des masques à leurs enfants lorsque les masques seront accessibles aisément à l’ensemble de la population.

La ventilation des classes et autres locaux :

L’aération des locaux est fréquemment réalisée et dure au moins 10 minutes à chaque fois.
Les salles de classe et autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et le soir pendant le nettoyage des locaux.


4.1.3. La limitation du brassage des élèves

La stabilité des classes et des groupes d’élèves contribue à la limitation du brassage.
Notre ensemble scolaire va définir, avant sa réouverture et en fonction de sa taille, l’organisation de la journée et des activités scolaires de manière à intégrer cette contrainte.
L’objectif est de limiter les croisements entre élèves de classes différentes ou de niveaux différents.
Le fonctionnement en classes multi-niveaux ou en classe unique demeure possible.


4.1.4. La formation, l’information et la communication.

Depuis le début de la crise occasionnée par le Coronavirus, notre ensemble scolaire communique régulièrement sur la situation. Il est nécessaire de sensibiliser et d’impliquer les élèves, leurs parents et les membres du personnel à la responsabilité de chacun dans la limitation de la propagation du virus.


Le personnel :

Les enseignants ainsi que tous les autres personnels seront formés par tous moyens aux gestes barrière, aux règles de distanciation physique et au port du masque pour eux-mêmes et pour les élèves dont ils ont la charge le cas échéant.


Les parents :

Ils s'informent clairement :

  •  des conditions d’ouverture de l’école et du collège ;
  • de leur rôle actif dans le respect des gestes barrière (explication à leur enfant, fourniture de mouchoirs en papier jetables, de masque et de gel hydroalcoolique pour les collégiens…) ;
  • de la surveillance de l’apparition de symptôme chez leur enfant avec une prise de température quotidienne avant qu’il ne parte à l’école (la température doit être inférieure à 37,8°C) ;
  • des moyens mis en oeuvre en cas de symptômes chez un élève ou un personnel,
  • de la procédure applicable lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre élève ;
  • de l’interdiction de pénétrer dans les bâtiments de l’école ;
  • des points et horaires d’accueil et de sortie des élèves ;
  • des horaires à respecter pour éviter les rassemblements au temps d’accueil et de sortie ;
  • de l’organisation de la demi-pension.


Par ailleurs nous demandons aux parents de vêtir leurs enfants écoliers de telle manière qu’ils puissent être autonomes, que chacun puisse ranger tout objet transitionnel (peluches, doudous, etc.) individuellement.


Les élèves :

Le jour de la rentrée, les élèves bénéficient d’une information pratique sur la distanciation physique, les gestes barrière dont l’hygiène des mains. Celle-ci est adaptée à l’âge des élèves. Cette sensibilisation sera répétée autant que nécessaire, pour que la mise en oeuvre de ces prescriptions devienne un rituel.

Une attention particulière doit être apportée aux élèves en situation de handicap pour leur permettre, en fonction de leur âge, de réaliser les gestes barrière et de distanciation par une pédagogie, des supports ou le cas échéant un accompagnement adaptés.


Le site internet « e-Bug ! », validé par le ministère, propose des ressources qui peuvent être utilisées pour favoriser l’appropriation des réflexes en matière d’hygiène. Il est accessible par le lien suivant :
https://e-bug.eu/#France.


4.2. La capacité d'accueil

La capacité d’accueil de notre ensemble scolaire, dans le respect des fondamentaux, est un élément déterminant pour la définition des conditions de réouverture et de fonctionnement en période de pandémie.
Les paramètres permettant d’évaluer cette capacité sont les suivants : le respect du principe de distanciation physique, un nombre suffisant de personnels encadrants (en effet, les personnels vulnérables au virus ou qui vivent avec une personne vulnérable au virus ne doivent pas être présents en mai et juin dans l'établissement scolaire) et la capacité de nettoyer et de désinfecter régulièrement les locaux sont les conditions sanitaires indispensables.

Ces paramètres nous ont conduits à décider de ne pas accueillir les enfants des classes de TPS-PS et MS.


4.3. Le nettoyage et la désinfection des locaux

Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements sont une composante essentielle de la lutte contre la propagation du virus.

Notre ensemble scolaire utilisera un désinfectant virucide et conforme à la norme EN 14476.


4.3.1. Avant la reprise de l’accueil

Si les lieux n’ont pas été fréquentés dans les 5 derniers jours, le protocole habituel de nettoyage suffit. Aucune mesure spécifique de désinfection n’est nécessaire. Il est seulement recommandé de bien aérer les locaux. Pour notre part, nous envisageons de désinfecter toutes les salles de cours et les lieux de circulation.

4.3.2. Régulièrement, après la reprise

Après la reprise, le nettoyage et la désinfection des sols pour tous les espaces utilisés ou de passage, des sanitaires, des points de contact, du mobilier et des matériels pédagogiques et objets s’effectuera au minimum une fois par jour.

image0image8image2

image6image7image3

image4image5image1

 

4.4. La gestion des sanitaires

Voici les conditions d'usage à respecter par tous :

  •  Limiter le nombre de personnes présentes dans les sanitaires afin de respecter la distanciation physique.
  • Gérer les flux d’élèves vers les toilettes (départ et retour dans la classe). Les urinoirs utilisés seront distants d'au moins un mètre ou un sur deux neutralisé.
  • Aérer fréquemment les sanitaires et/ou vérifier le bon fonctionnement de la ventilation.
  • Se laver les mains avant et après l’usage des WC. La supervisation du lavage des mains après le passage aux toilettes pourra être effectuée en fonction du personnel présent.
  • S’assurer que les sanitaires permettent en permanence aux élèves et au personnel de se laver les mains (eau, savon liquide, privilégier les essuie-mains papier à usage unique ou le séchage à l’air libre -  l’usage des sèche-mains à air pulsé et les essuie-mains en tissu sont proscrits). Dans le cas contraire, prévenir instantanément un adulte référent.

Le nettoyage approfondi quotidien et la désinfection régulière des surfaces fréquemment touchées seront assurés ainsi que l’évacuation de poubelles aussi souvent que nécessaire et au moins quotidiennement.


4.5. La gestion de l'accueil et de la circulation des élèves

  • Un accueillant sera placé à chaque entrée de l'établissement pour filtrer les arrivées et le flux de personnes en respectant la distanciation. Pour l'école, l'entrée n° 1, à droite de la maison blanche, côté parking, est réservée aux classes de GS, CP et les enfants prioritaires, et l'entrée n° 2, à gauche de la maison blanche (entrée habituelle), est réservée aux classes de CE1, CM1 et CM2.
  • Pour le collège, nous privilégierons peut-être une arrivée échelonnée, par zone du ou des bâtiments (étage, aile…), en lien étroit avec les collectivités territoriales, afin de tenir compte des possibilités des transports scolaires. Merci, dans ce cas, de respecter les horaires d'arrivée qui vous seront communiqués, pour éviter un engorgement à l'entrée. Une file d'attente respectant la distanciation physique sera organisée dans la cour principale pour parvenir au laboratoire de Sc. Physique qui permettra aux élèves de pouvoir se laver les mains avant de se diriger vers sa salle de cours.
  • L'accès aux bâtiments est interdit à toutes personnes externes à l'école (parents, autres accompagnants, ...).


4.6. La gestion des salles de classe

La salle de classe est aménagée de manière à respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, ce qui implique de :

 

  • Définir les modalités d'occupation de la salle de classe en fonction du nombre d'élèves ;
  • "une classe (ou une multi-classe) = une salle" doit être le principe.
  • Respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables, et entre les tables et le bureau du ou des professeurs (soit environ 4m² par élève, à l’exception de ceux placés, dans la configuration de la classe, contre un mur, une fenêtre, une bibliothèque, etc.) ;
  • Eviter au maximum les installations de tables en face à face (malgré une distance supérieure à un mètre) ;
  • Limiter les déplacements dans la classe ;
  • Porter un masque dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées (personnels intervenant auprès des plus jeunes élèves ou d’élèves à besoins éducatifs particuliers et pendant la circulation au sein de la classe). Le masque est recommandé dans toutes les autres situations ;
  • Assurer l’aération des salles de classes avant l'arrivée des élèves par une ouverture des fenêtres pendant 15 minutes (pour les bâtiments avec une ventilation naturelle), durant les récréations, pendant la pause repas et en fin de journée ; 


4.7. La gestion de la demi-pension

  • La restauration se fera en salle de classe sous la surveillance d'un adulte et sous forme de plateaux repas, dans le respect des règles d’hygiène et de la chaîne du froid. Le contenu du plateau repas nous sera communiqué prochainement par notre société de restauration API. Nous pouvons déjà affirmer qu'une bouteille d'eau individuelle le composera et que les couverts seront jetables. Le coût d'un tel repas sera bien supérieur au coût habituel de notre restauration. Pour trouver un équilibre financier avec notre fournisseur et vous garantir un prix de repas identique à l'habituel, nous serons peut-être amenés à vous demander de fournir le dessert sous forme de gâteaux ou biscuits emballés industriellement (pour respecter toutes les conditions d'hygiène).
  • Le lavage des mains avant et après chaque repas sera organisé par l'école. La solution hydroalcoolique sera obligatoire pour les collègiens. Nous rappelons que pour les collégiens, il appartient aux parents de fournir à leur enfant la solution hydroalcoolique.
  • En cas d’assistance aux élèves pour la prise des repas, nous veillerons à ce que les personnels portent un masque et se lavent les mains entre chaque contact ;
  • Les tables seront désinfectées avant les repas et nettoyées après ;
  • Les classes seront aérées avant et après la prise du repas ;
  • Les déchets seront déposés dans des poubelles équipées de sacs. Ces dernières seront vidées quotidiennement ;
  • Nous rappellerons oralement les gestes barrière aux élèves au début de chaque repas notamment le fait de ne pas partager de la nourriture, de l’eau, des couverts…

 

4.8. La gestion de la récréation

4.8.1 Pour l'école

Voici les conditions à respecter par tous :

  • Eviter les croisements de classes et d'élèves ;
  • Echelonner les temps de récréation ;
  • Eviter les regroupements de niveaux différents ;
  • Adapter et réduire les temps de récréation en fonction de l'effectif présent ;
  • Faire sortir et rentrer les élèves en respectant la distanciation physique entre chacun des élèves (une matérialisation pourra être envisagée) ;
  • Organiser les départs et retours en classe par groupes adaptés pour permettre une meilleure maîtrise de la distanciation physique ;
  • Adapter la surveillance à l'effectif présent en récréation ;
  • Port du masque pour les adultes ;
  • Veiller au respect des gestes barrière et de la distanciation physique dans les jeux extérieurs ;
  • Proscrire les jeux de contact et de ballon et tout ce qui implique des échanges d’objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées ;
  • Neutraliser l’utilisation des jeux et installations d’extérieurs avec points de contact (par balisage physique, rubalise, ...) ou assurer une désinfection régulière adaptée ;
  • Proscrire la mise à disposition et l'utilisation de jouets collectifs ou assurer une désinfection après chaque manipulation.
  • Proposer des jeux et activités qui permettent le respect des gestes barrière et la distanciation physique (privilégier des activités non dirigées limitant l'interaction entre les élèves).
  • En cas de conditions climatiques inadaptées, et sans possibilité d'avoir un espace extérieur abrité permettant la distanciation physique, organiser les récréations en intérieur en favorisant un autre espace que celui de la classe (ex : salle de motricité, ...). Dans ce cas, ventiler l'espace dédié préalablement et après la récréation.
  • Organiser le lavage des mains (eau et savon avec séchage soigneux de préférence avec une serviette en papier jetable sinon à l’air libre). L’utilisation d’une solution hydroalcoolique, sous le contrôle étroit d’un adulte, peut être envisagée.

 4.8.2 Pour le collège

  • Éviter les croisements de classes et d'élèves.
  • Échelonner les temps de récréation entre les classes.
  • Adapter et réduire les temps de récréation en fonction de l'effectif présent.
  • Eviter les regroupements de niveaux différents.
  • Organiser les plannings de récréation et définir les modalités de signalement de début et de fin de récréation.
  • Faire sortir et rentrer les élèves en respectant la distanciation physique entre chacun des élèves.
  • Organiser les départs et retours en classe par groupes adaptés pour permettre une meilleure maîtrise de la distanciation physique.
  • Port du masque pour tous.
  • Adapter la surveillance à l'effectif présent en récréation.
  • Lors de la récréation, veiller au respect de la distanciation physique et au port effectif du masque par les élèves.
  • Proscrire les jeux de contact et de ballon et tout ce qui implique des échanges d’objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées.
  • Neutraliser l’utilisation des bancs (balisage physique, rubalise, ...) ou à défaut assurer une désinfection régulière adaptée.
  • Condamner l'accès aux espaces collectifs intérieurs pour limiter le brassage entre les groupes d'élèves.
  • En cas de conditions climatiques inadaptées, et sans possibilité d'avoir un espace extérieur abrité permettant la distanciation physique, organiser les récréations en intérieur.
  • Dans ce cas, ventiler l'espace dédié préalablement et après la récréation.

 

4.9. La gestion des activités sportives

4.9.1 A l'école

  •  Les parents devront vêtir les enfants avec des tenues simples permettant la pratique sportive pour limiter les contacts entre le personnel enseignant et non enseignant et les élèves.
  • Limiter la pratique aux seules activités physiques de basse intensité si la distanciation physique propre aux activités sportives n’est pas possible. La distanciation doit être de 5 mètres pour la marche rapide et de 10 mètres pour la course.
  • Proscrire les jeux de ballon et les jeux de contact.
  • Proscrire l'utilisation de matériel sportif pouvant être manipulé par tous (ou réserver uniquement les manipulations à l'adulte) ou assurer une désinfection régulière adaptée.
  • Privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique.

4.9.2 Au collège

En cas de recours à des installations extérieures à l’établissement dont le fonctionnement est autorisé, elles devront répondre aux prescriptions du présent protocole.

  • Afin de s'affranchir de l'utilisation des vestiaires, demander aux élèves de venir en tenue de sport dès le matin.
  • Limiter la pratique aux seules activités physiques de basse intensité si la distanciation physique propre aux activités sportives n’est pas possible. La distanciation doit être de 5 mètres pour la marche rapide et de 10 mètres pour la course.
  • Proscrire les jeux de ballon, les sports de contact et les sports collectifs.
  • Proscrire l'utilisation de matériel sportif pouvant être manipulé par tous (ou réserver uniquement les manipulations à l'enseignant) ou assurer une désinfection régulière adaptée.
  • Utiliser uniquement du matériel individuel et personnel, pas de prêt de matériel collectif, ou assurer une désinfection régulière adaptée.
  • Privilégier les activités extérieures lorsque la météo le permet.
  • Privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique.

 

4.10. Dispositions relatives aux enseignants et aux personnels

Pour mémoire, le port d’un masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées. C’est notamment le cas des personnels intervenant auprès des plus jeunes ou d’élèves à besoins éducatifs particuliers, pendant la circulation au sein de la classe ou de l’établissement, ou encore pendant la récréation. Il est recommandé dans toutes les autres situations.

En plus du masque, des visières seront à disposition du personnel qui pourra les porter selon ses besoins.

Le port des gants doit être évité sauf pour le personnel médical et celui assurant le nettoyage.

L'accueil, le secrétariat, le service informatique, le service de pastorale ne seront accessibles qu'en distanciel. Merci de prévilégier l'utilisation des adresses email suivantes :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 et les numéros de téléphone suivants : Ecole 03 20 79 44 41 - Collège 03 20 79 41 34.

 

4.11. Procédure de gestion d'un cas d'infection par le COVID-19

Symptômes : toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, troubles digestifs, sensation de fièvre, etc.


Conduite à tenir :

  • Isolement immédiat de l’élève avec un masque pour les enfants en âge d’en porter dans une pièce dédiée permettant sa surveillance dans l’attente de son retour à domicile ou de sa prise en charge médicale. Lorsque la personne présentant les symptômes est un adulte elle est placée également en isolement avec un masque si le retour à domicile n’est pas immédiatement possible
  • Appel sans délai des parents/responsables légaux pour qu’ils viennent chercher l’élève en respectant les gestes barrière.

Lorsque l’enfant est remis à ses parents ou lorsque l’adulte quitte l’établissement, la procédure à suivre est : éviter les contacts et consulter le médecin traitant qui décidera de l’opportunité et des modalités de dépistage de l’élève le cas échéant. Un appui du médecin ou de l’infirmier de l’éducation nationale pourra être sollicité si les parents/responsables légaux sont en difficulté pour assurer cette démarche de prise en charge. L’élève ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale.

  • Nettoyage approfondi de la pièce où a été isolée la personne après un temps de latence de quelques heures.

 

En cas de test positif :

  • Le chef d'établissement informe les services académiques qui se rapprochent sans délai des autorités sanitaires et de la collectivité de rattachement.
  • Information des personnels et des parents des élèves ayant pu rentrer en contact avec l’élève malade selon le plan de communication défini par l’établissement.
  • Les modalités d’identification et de dépistage des cas contacts et les modalités d’éviction seront définies par les autorités sanitaires en lien avec les autorités académiques. Des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau, d’école ou de collège pourront être prises par ces dernières.
  • Nettoyage minutieux et désinfection des locaux occupés et objets potentiellement touchés par l’élève dans les 48h qui précédent son isolement.

 

Vidéo du Ministère de l'Education Nationale :

 

 

Ecole St Joseph

email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone icon 03 20 79 44 41

Collège Notre Dame

email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone icon 03 20 79 41 34