Que faire si un écolier est susceptible d'avoir la Covid-19 ?

Cas n° 1 : L’élève est identifié comme un cas contact à risque de Covid-19

Est déclarée cas contact à risque toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé sans mesure de protection efficace (par exemple sans que les deux personnes portent un masque). L'identification est assurée par l'ARS.

Concernant les écoliers, le Haut conseil pour la santé publique (HCSP) a recommandé d’adapter cette définition en s’appuyant sur le fait que « les enfants sont peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2 ». De plus, le HCSP souligne que les masques grand public de catégorie 1 répondant aux spécifications de l’Afnor (tels que ceux que le Ministère de l’éducation nationale fournit à ses agents) garantissent un niveau de filtration équivalent à celui des masques à usage médical.

En conséquence :

  • Les élèves d’école maternelle ou élémentaire qui ont un camarade de classe positif à la Covid-19 ne sont plus « contacts à risque ». Ils peuvent continuer à aller normalement à l’école.
  • Parce qu’il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace, un professeur en école maternelle ou élémentaire n’est plus considéré comme un « contact à risque » s’il a côtoyé un élève non masqué positif à la Covid-19.

• Dans le cas d'un contact à risque (par exemple adolescent positif/écolier ou adulte positif/écolier...) :

- La famille doit signaler la situation au chef d'établissement ;

- L'élève doit rester au domicile ;

- La famille doit éviter les contacts ;

- La famille doit consulter un médecin (ou la plateforme en ligne Covid-19) ;

- La famille doit suivre les recommandations de l'assurance maladie.

• L’élève revient à l’école au bout de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé sans qu’un test ne soit obligatoirement réalisé, à condition qu’il ne présente pas de symptômes. Ces modalités (délais, test) peuvent être différentes s’il vit sous le même toit que le cas confirmé.

Cas n° 2 : L’élève est à la maison et présente des symptômes évocateurs

La liste des symptômes évocateurs peut être consultée dans la foire aux questions en ligne sur www.education.gouv.frLes rhinites seules ne sont pas considérées comme des symptômes évocateurs de Covid-19.

• Dans ce cas :

- La famille doit signaler la situation au chef d'établissement ;

- L'élève doit rester au domicile ;

- La famille doit éviter les contacts ;

- La famille doit consulter un médecin (ou la plateforme en ligne Covid-19).

• Si les symptômes ne sont pas banaux ou persistent, le retour à l’école ne se fait que si les parents attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit. À défaut, le retour se fera après 7 jours (si disparition des symptômes).

Cas n° 3 : L’élève est à l’école et présente des symptômes évocateurs


• Le chef d’établissement fait immédiatement isoler l’élève (avec un masque à partir de 6 ans) en présence d’un adulte masqué ;

• Le chef d’établissement fait prévenir la famille pour qu’elle vienne chercher l’enfant ;

• Par suite :

- L'élève doit rester au domicile ;

- La famille doit éviter les contacts ;

La famille doit consulter un médecin (ou la plateforme en ligne Covid-19).

• Si les symptômes ne sont pas banaux ou persistent, le retour à l’école ne se fait que si les parents attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit. À défaut, le retour se fera après 7 jours (si disparition des symptômes).

Ecole St Joseph

email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone icon 03 20 79 44 41

Collège Notre Dame

email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

telephone icon 03 20 79 41 34